marți, aprilie 04, 2006

"Des experts vont se réunir à Vienne pour discuter de la coexistence des cultures génétiquement modifiées, conventionnelles et biologiques"

Selon la Sale de presse de l'U.E., "Des responsables politiques, des hauts fonctionnaires et des experts européens faisant autorité dans le monde de l'université, du commerce ou des ONG se réuniront à Vienne les 4, 5 et 6 avril pour discuter des politiques futures concernant la coexistence des cultures génétiquement modifiées, conventionnelles et biologiques. Cette conférence s'inscrit dans le cadre d'une concertation de la Commission avec les diverses parties intéressées à l'élaboration de stratégies efficaces et rentables, propres à assurer la coexistence de ces différentes cultures. Elle fait suite à l’adoption, le 9 mars dernier, d'un rapport concernant les progrès accomplis par les États membres de l'Union dans la mise en oeuvre de leurs législations respectives. Ce rapport concluait qu'il n'y a pas lieu actuellement de prévoir une législation communautaire en la matière, étant donné que l'Union européenne n'a guère d'expérience dans le domaine des cultures génétiquement modifiées et qu'il faut mener à bonne fin le processus de mise en place des mesures nationales. Toutefois la Commission tient beaucoup à connaître le point de vue de tous les acteurs avant de tirer des conclusions définitives. Tous les participants pourront entendre notamment Mme Mariann Fischer Boel et M. Stavros Dimas, membres de la Commission respectivement compétents pour l'agriculture et le développement rural et pour l'environnement, ainsi que M. Josef Pröll, ministre autrichien de l'agriculture, des forêts, de l'environnement et de la gestion de l'eau. Trois ateliers seront consacrés à l'examen de diverses approches nationales et régionales concernant la coexistence des diverses cultures, les aspects techniques et économiques de leur séparation et des attitudes des consommateurs et enfin les réactions du marché aux OGM."

Ce Communiqué est accessible en texte intégral.

Niciun comentariu: